Die Schweizerische Eidgenossenschaft

Die Schweizerische Eidgenossenschaft

Task Force «Perspectives Apprentissage»

La Task Force « Perspectives Apprentissage » œuvre à ce qu’un maximum de jeunes puissent trouver une place d’apprentissage malgré la pandémie de coronavirus. Elle devrait également permettre aux entreprises formatrices de pourvoir leurs places vacantes, de continuer à proposer des places d'apprentissage et, ce faisant, de couvrir leurs besoins de demain en personnel qualifié.

Organigramm TaskforceBerufslehre2020 d

La Suisse a acquis une certaine expérience dans la gestion des déséquilibres qui affectent le marché des places d’apprentissage. Pour y faire face, il existe des instruments éprouvés qui peuvent aujourd’hui être remis en place et perfectionnés. La loi fédérale sur la formation professionnelle établit les bases légales en la matière, permet de mettre à disposition des fonds d’encouragement, et clarifie la répartition des compétences et des tâches entre les partenaires de la formation professionnelle.

La Task Force « Perspectives Apprentissage » permet de fédérer les forces et de mobiliser l’ensemble des partenaires. Reposant sur les structures existantes, elle assure aux cantons, aux entreprises formatrices et aux jeunes le meilleur soutien possible et intervient en renfort des acteurs locaux. Les différentes situations entre les cantons seront ainsi prises en compte.

La task force surveille les domaines suivants :

  • transition du secondaire I au secondaire II ;
  • résiliations de contrats d’apprentissage pour cause de faillite ;
  • transition du secondaire II au marché du travail.

Afin d’atteindre les objectifs fixés, la task force a lancé trois projets partiels :

  • Mesures : les mesures prises jusqu’à présent par les partenaires de la formation professionnelle doivent être rendues visibles et les parties prenantes doivent être mises en relation ;
  • Monitorage : en étroite collaboration avec les cantons et les organisations du monde du travail, la situation du marché des places d’apprentissage et du marché de l’emploi pour les jeunes diplômés doit être surveillée en permanence et communiquée au début de chaque mois ;
  • Financement : étant donné que l’encouragement de projets est une priorité pour la Confédération, les mesures des partenaires de la formation professionnelle peuvent être financées.

Rapport sur les actions menées et sur les perspectives

La situation sur le marché des places d’apprentissage est stable. Pour l’année 2020, il y a eu dans toute la Suisse un peu plus de places d’apprentissage qui ont pu être pourvues qu’en 2019. Les procédures de qualification (examens finaux) de l’été 2020 dans les formations professionnelles initiales ont pu avoir lieu dans des conditions adaptés. Selon les chiffres du SECO, la situation lors de la transition II n’est pas critique actuellement. Les chiffres sont restés stables en comparaison avec la moyenne des cinq dernières années.

Rapport à l’intention du Sommet national de la formation professionnelle du 9 novembre 2020

Réalisez votre propre affiche et investissez-vous ainsi activement dans la campagne.

Image

La task force réunit la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail.

Organisations du monde du travail
  • Christine Davatz-Höchner, vice-directrice de l’Union suisse des arts et métiers (USAM)
  • Nicole Cornu, secrétaire centrale politique de la formation, Union syndicale suisse (USS)
  • Nicole Meier, responsable du secteur Formation, Union patronale suisse (UPS)
  • Bruno Weber-Gobet, responsable politique de formation, Travail.Suisse