Amélioration de la situation sur le marché des places d’apprentissage – vue d’ensemble des mesures possibles

Vu le contexte actuel, le choix d’une profession et la procédure de recrutement, notamment les stages d’orientation et les entretiens de candidature, ne se déroulent pas de manière normale. Les partenaires de la formation professionnelle abordent cette problématique ensemble. Toutefois, les répercussions concrètes du nouveau coronavirus sur le marché des places d’apprentissage et sur l’insertion sur le marché du travail des apprentis fraîchement diplômés sont difficilement prévisibles et dépendent de l’évolution de la pandémie.

La Suisse a une certaine expérience dans la gestion de crises semblables et dispose d’outils efficaces, qui sont à présent réactivés et développés. Les bases légales correspondantes existent (art. 13 LFPr), des fonds d’encouragement peuvent être mis à disposition et les rôles au sein du partenariat de la formation professionnelle sont clairement répartis.

Les principes de base ci-après doivent être pris en compte lors de la recherche de solutions :

  • Il faut éviter les détours inutiles pour les apprentis. Autrement dit, il faut dans la mesure du possible préférer un apprentissage à une solution intermédiaire ou à une offre transitoire.
  • Dans la mesure du possible, il faut continuer à proposer des places d’apprentissage selon le système dual et ne pas passer à des offres de formation en école.
  • Continuer à développer les structures existantes plutôt que d’en créer de nouvelles.

Cette vue d’ensemble vise à offrir aux cantons et aux organisations du monde du travail un panorama des mesures existantes et à leur montrer dans le même temps dans quels domaines ces mesures doivent être intensifiées ou nouvellement mises en place.

Les exemples pratiques ci-après ne sont pas exhaustifs et visent simplement à présenter des possibilités de mise en œuvre. Avez-vous d’autres exemples à nous communiquer ? N’hésitez pas à les transmettre à sandra.mueller@sbfi.admin.ch. La site est régulièrement actualisé.

Les personnes de contact citées ont de l’expérience dans la mise en œuvre des mesures, que cela soit dans leur canton ou dans leur branche.